À travers ce plaidoyer, de nombreux partenaires ont voulu assurer une mobilisation collective contre un phénomène grandissant qui impacte tous les secteurs de l’éducation, formelle et non formelle. Cet appel a pour vocation d’alerter les acteurs de la société civile et politique, et de les sensibiliser aux dangers inhérents aux processus de marchandisation de l’éducation, qui créent de l’injustice sociale et mettent en péril l’avenir de nos sociétés.

Résolutions du 7e Congrès mondial : réunis à Ottawa, au Canada, du 22 au 26 juillet 2015, l’Internationale de l’Education, et la fédération mondiale de syndicats d’enseignants représentant 30 millions d’enseignants et autres personnels de l’éducation à travers le monde, ont rédigé une résolution sur la privatisation et la commercialisation de l’éducation.

Rapport préliminaire: La privatisation déguisée dans le secteur éducatif public

Déclaration conjointe du 28 novembre 2014 des organisations de la société civile, concernant le rapport “Evaluation des progrès accomplis en Afrique dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement”, publié par la Banque Africaine de Développement (BAD) et d’autres institutions.

Début novembre 2014, les CEMEA (Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active) ont participé au Séminaire International de la Fédération Internationale des CEMEA sur les mécanismes et conséquences de la marchandisation de l’éducation, et les rôles et responsabilités respectifs des États et des sociétés civiles.

Excellent support introductif pour comprendre les enjeux et défis de la privatisation/marchandisation de l’éducation.

Quel stratégie bailleur derrière le renouveau de la coopération avec le secteur privé ? 

Education publique : un bien public – Rapport sur la privatisation de l’éducation de la maternelle à la 12e année, au Canada